Univers 44 - 64 - 1
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
Altharian
Faites le taire !
Faites le taire !


Nombre de messages : 13623
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Dim 25 Mai 2008 - 12:00

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon
Revenir en haut Aller en bas
http://co-u44.forum2jeux.com/portal.forum
Le Nain B-Cil
Floodeur à temps plein
Floodeur à temps plein


Nombre de messages : 2070
Age : 46
Localisation : Au fond, tout au fond....
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 26 Mai 2008 - 11:37

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand
Revenir en haut Aller en bas
head
Floodeur de compétition
Floodeur de compétition


Nombre de messages : 3329
Age : 37
Localisation : Villeneuve Loubet
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 26 Mai 2008 - 11:53

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin
Revenir en haut Aller en bas
Cassie
Petit posteur
Petit posteur


Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Lyon / Antibes
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 10 Juin 2008 - 20:56

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi
Revenir en haut Aller en bas
Alphah
Floodeur de compétition
Floodeur de compétition


Nombre de messages : 2802
Age : 32
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 14 Oct 2008 - 21:20

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi son
Revenir en haut Aller en bas
Luigi
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Nombre de messages : 866
Age : 26
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 14 Oct 2008 - 21:32

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi son repas
Revenir en haut Aller en bas
Alphah
Floodeur de compétition
Floodeur de compétition


Nombre de messages : 2802
Age : 32
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 14 Oct 2008 - 21:37

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi son repas qui n'etait que la patte de ce raton
Revenir en haut Aller en bas
Cassie
Petit posteur
Petit posteur


Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Lyon / Antibes
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mer 15 Oct 2008 - 19:48

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi son repas qui n'etait que la patte de ce raton enduite de poils pubiens
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Willkiller
Floodeur criminel
Floodeur criminel


Alliance : CO Nombre de messages : 7690
Age : 26
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 27 Oct 2008 - 9:21

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi son repas qui n'etait que la patte de ce raton enduite de poils pubiens qui avait été brossé par Tony avant de
Revenir en haut Aller en bas
Cassie
Petit posteur
Petit posteur


Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Lyon / Antibes
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 28 Oct 2008 - 1:56

Ce matin un iguane stupide qui déglutissait péniblement dans la montagne attrapa soudainement ma main poilue. Cet organe poilu était jonché d'une cicatrice monstrueusement monstrueuse, malodorante, et atrophiée.
Il décida de pétrifier un pain viennois mutant datant de l'ère tertiaire pour réanimer un étron déformé, mais, par hasard, Igor son frère "Imanimoutine-Méfesses" lui arracha ce poil de la fesse gauche !
Nonobstant, il transvasa fébrilement des lombrics chocolatés, malheureusement décatis. Pourquoi manger une grenouille mercenaire alors qu'on pourrait se farcir paisiblement sous les tropiques un énorme sandwich au jambon-basilic-ketchup-tulipe-mayonnaise-flageolet-choucroutte assaisonné avec une grosse cervoise humectée de
nectar de mangue.
Cependant, il tomba comme la nuit dans une fosse remplie de déchets biodégradables en train SNCF qui Shtroumpfaient paisiblement au micro-onde tout en se magnétisant sur un grain vieillit par de gros problèmes intestinaux. C'est en flatulant sur sa veste qu'il le mangea gracieusement comme une porcasse saturée de sauce à la framboise fermentée.
Soudain, l'iguane synthétisa une fiente d'iguane synthétique cryogénisée en naquadria et phytocondrites garnis de matière visqueuse rosâtre sentant le boitier informatique. Le potiron souffre atrocement grâce à sa queue fâcheusement tordue par mégardes. Les elfes cochonnes lui firent une surprise interdite, tabou, agréable : elles se trémoussèrent devant lui toutes nues. Le curé, stupéfait par ces événements, empoigna son terrifiant engin de torture qui se trouvait dans son petit sac de truffes quand "POUF", il se changea en nain androïde sadomasochiste sauce chili kon charnu et compagnie.
Tandis que Athéna attaquait courageusement Quentin, un dictionnaire venant de France, elle fuma une chicha à la terrasse d'un président Simpson qui sentait mauvais. Alors elle creusa le cimetière pour s'acheter de la mousse avec jouissance. Bonne au cluedo, elle se scalpa et se leva pour en défoncer l'orifice situé près du chêne transgéniquement avarié.
L'iguane devenu curé alla se désaltérer car sa braguette ouverte comme une brèche béante et boursouflée ressemblait furieusement à une grue ramollie par tant de travail si épuisant. Le vent et la pluie mangeaient délicatement son pénis caché par un Dalton. Avec ses endives ultraviolettes, il filme sa prévisualisation en courant nu dans les supermarchés Leclerc pendant l'heure à laquelle les Schtroumpfs se tripotaient la bistouquette rougie par le beurre bleu.
Soudain Quentin marcha dans une cacahouète fermentée, passa à travers un égout, puis encula l'enculé ! Nonobstant il dit: "Shit tsui ming saperlipopette" !
Le pantalon rose baissé jusqu'aux chevilles, il décida de décrasser la trompe jaune qui descendait le long de la cuisse du bossu de l'Elysée-Patooçaméjéafaire car elle sentait l'Iguane. Celui-ci perturbé par Quentin se masturba langoureusement le silex rongé par un raton laveur qui ne lavait rien du tout... En fait, il reniflait son bout de moignon quand Calvin vomi son repas qui n'etait que la patte de ce raton enduite de poils pubiens qui avait été brossé par Tony avant de se tartiner de Nutella
Revenir en haut Aller en bas
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: [Jeu] La suite   Lun 24 Jan 2011 - 20:51

Bon nouveau but du jeu : créer une histoire à la con en alignant des mots. (il est préférable de récapituler l'histoire avant chaque message si on veut s'y retrouver ^^)

Je commence : Le petit panda ...


Dernière édition par Polo le Lun 24 Jan 2011 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kirby The return
Visiteur occasionnel
Visiteur occasionnel


Alliance : Aucune Nombre de messages : 248
Age : 24
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 24 Jan 2011 - 22:11

Je comprend pas le but
Revenir en haut Aller en bas
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 24 Jan 2011 - 22:51

Moi non plus mais ... Osef :xd:
Revenir en haut Aller en bas
Alderande
Floodeur de compétition
Floodeur de compétition


Alliance : CO Nombre de messages : 2842
Age : 52
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 08/01/2007

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 24 Jan 2011 - 23:03

A lock...ça sent les maths pp
Revenir en haut Aller en bas
http://alderande1er.free.fr/
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 24 Jan 2011 - 23:04

Mdr ok ok j'édite
Revenir en haut Aller en bas
Lone Sloane
Floodeur criminel
Floodeur criminel


Alliance : CO Nombre de messages : 7865
Age : 40
Date d'inscription : 06/02/2007

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 25 Jan 2011 - 7:51

Citation :
Le petit panda
qui roulait en FIAT...




(ps : vous dites que vous ne voyez pas le but... c'est pas mieux que le sujet ping pong ou d'autres encore plus débiles ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ghost.
Floodeur criminel
Floodeur criminel


Nombre de messages : 8912
Age : 28
Date d'inscription : 04/09/2010

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 25 Jan 2011 - 12:03

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais...
Revenir en haut Aller en bas
Kirby The return
Visiteur occasionnel
Visiteur occasionnel


Alliance : Aucune Nombre de messages : 248
Age : 24
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 25 Jan 2011 - 12:38

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route
Revenir en haut Aller en bas
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Mar 25 Jan 2011 - 18:00

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route qui menait à Bambouland
Revenir en haut Aller en bas
Willkiller
Floodeur criminel
Floodeur criminel


Alliance : CO Nombre de messages : 7690
Age : 26
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Jeu 3 Fév 2011 - 9:57

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route qui menait à Bambouland se fit propulser par une soucoupe
Revenir en haut Aller en bas
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Jeu 3 Fév 2011 - 20:04

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route qui menait à Bambouland se fit propulser par une soucoupe qui en fait était une étoile de la mort
Revenir en haut Aller en bas
Willkiller
Floodeur criminel
Floodeur criminel


Alliance : CO Nombre de messages : 7690
Age : 26
Localisation : Breizh
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Ven 25 Fév 2011 - 15:42

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route qui menait à Bambouland se fit propulser par une soucoupe qui en fait était une étoile de la mort avec a son bord le petit dark vador
Revenir en haut Aller en bas
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Ven 25 Fév 2011 - 23:49

La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route qui menait à Bambouland se fit propulser par une soucoupe qui en fait était une étoile de la mort avec a son bord le petit dark vador le sexe encore tout chaud de son précédent rapport
Revenir en haut Aller en bas
helix
Méchant Floodeur
Méchant Floodeur


Nombre de messages : 1191
Age : 39
Localisation : Accoudé au zinc
Date d'inscription : 09/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Sam 26 Fév 2011 - 11:37

version originale:
La petit panda qui roulait en fiat n'atteignais pas le bout de la route qui menait à Bambouland se fit propulser par une soucoupe qui en fait était une étoile de la mort avec a son bord le petit dark vador le sexe encore tout chaud de son précédent rapport non protégé avec Méphisto

version ponctuée :
La petit panda, qui roulait en fiat, n'atteignait pas le bout de la route qui menait à Bambouland. Elle se fit propulser par une soucoupe, qui en fait était une étoile de la mort, avec à son bord le petit Dark Vador le sexe encore tout chaud de son précédent rapport non protégé avec Méphisto
Revenir en haut Aller en bas
Polo'
Gentil floodeur
Gentil floodeur


Alliance : CO Nombre de messages : 934
Age : 22
Localisation : BZH
Date d'inscription : 19/01/2011

MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Lun 28 Fév 2011 - 3:58

La petit panda, qui roulait en fiat, n'atteignait pas le bout de la route qui menait à Bambouland. Elle se fit propulser par une soucoupe, qui en fait était une étoile de la mort, avec à son bord le petit Dark Vador le sexe encore tout chaud de son précédent rapport non protégé avec Méphisto alias le Péquenaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...   Aujourd'hui à 6:54

Revenir en haut Aller en bas
 
[Jeu] Père Castor, raconte moi une histoire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
 Sujets similaires
-
» Père Castor, raconte nous une histoire!
» Moug : "... Nymphe ?... Raconte-moi une histoire !"
» Raconte moi une histoire, la bd
» [Clos] Raconte-moi une histoire...
» "Raconte-moi des histoires"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du Consortium Ogamien Uni 44/64/1 :: Espace détente :: Le Bistro public-
Sauter vers: